Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNIVERS ET CULTURE PEULE

Blog consacré à l'enseignement de la culture et tradition Peules

Les castes (kindi), vecteurs de division sans limite

Publié le 2 Mars 2017 par Amadou Diallo in Actualité

Un vidéo (https://youtu.be/9K_-WFTsqJQ) montrant une journaliste entourée d’un groupe d’enfant (maure blanc et noir) dans une émission de télévision Mauritanienne circule actuellement sur les réseaux sociaux. Dans ce video, la journaliste questionne l’un des enfants, un petit enfant (entre 3 et 4 ans), et lui demande comment il s’appelle et qu’est ce qu’il fait, il répond. 
Ensuite, elle lui demande ce qu’il veut devenir quand t’il sera grand, le petit répond je veux devenir Hartani (c'est-à-dire un maure noir), et là le suspens : tout le monde rigole (les enfants et la journaliste également), on dirait que devenir Hartani, ce n’est pas bon dans la tète de ses enfants. 

Ce video est très important, parce qu’il contient un lapsus révélateur et il soulève la question des castes (Kindi). Des enfants, à ce jeune âge qui connaissent l’existence des castes et qui connaissent déjà qu’une caste n’est pas bonne ou noble.
 
Je m’interroge, car cela m’intrigue et semble dire que ces enfants dés leurs jeunes apprennent les divisions, l’isolement et le jugement d’autrui. Cela, montre aussi qu’on est entrain de former des espions qui vont accentuer et alimenter les divisions. Je pense que cette manière d’éduquer les enfants mène à l’extrémisme et éloigne de la cohésion sociale. 

Quand Michael Jackson a voulu devenir  Blanc personne n'a ricanné, mais quand il s'agit de devenir Hartani, c'est le fou rire. Vous imaginez, comment l’enfant Hartani à coté de l’enfant interrogé perçoit cette affaire et que diront ces parents quand il aura les raconter de ce qui s’est passé ? 

Mettez vous à la place de ce gamin vous vous rendez compte de ce qu’il a subit quand il a entendu cette moquerie, il doit quand même être un peu vexé, parce que l’on se moque de sa race. certains d'entre vous me diront ce sont des enfants, mais pour moi celle qui a posé les questions c'est une grande ainsi que ceux qui ont éduqué ses enfants.

Tantôt, on dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants. Donc, la vérité qu'on n'a pas envie d'entendre, celle qui dérange qu'il faut oublié très rapidement et faire l'impasse.

Les castes, c’est un fléau qui existe encore dans notre pays et dans notre société depuis des années et jusqu'à aujourd’hui. C’est également quelque chose qui attrait à nos coutumes et à nos traditions qu’il faut reconnaitre avant de dénoncer avec corps et ses âmes. 

A mon avis, les castes et toutes ses clivages qui existent aujourd’hui sont une bombe à retardement et un frein au développement. Leurs pratiques n’ont rien avoir avec notre religion et sont d’ailleurs interdites par les textes religieux. 

Cependant, elles ne sont pas été dénoncées, comme il faut, même si ça a été fait ne se reste que dans la parole ou l’écriture, mais rien n’a été fait dans la pratique et sur le terrain et aucun exemple n’a été donné par quiconque (savant, imam etc.….). 

L’éradication des castes doit être un combat de tous, pas seulement le combat des gens simples devant leur écran et clavier, comme moi. Mais bien évidemment le combat de tous les imams, les savants, les hommes politiques, dirigeants etc… 

En l’occurrence, je pense que les castes sont fondées par certains hypocrites et égoïstes pour mieux diriger et imposer leur supériorité et pérennité de dominance au détriment du faible et de l’autrui (diviser pour mieux régner).

Or, personnellement, la caste d’une personne ne m’intéresse pas parce qu’avant tout d’abord, nous sommes des êtres vivants qu’on soit rouge, blanc, jaune, bambara, peul, wolof, indous… Et je n’ai même pas besoin de savoir quel est ton ethnie, ni ta religion. Car, le plus important pour moi, c’est ta personnalité, ta considération, ta gentillesse, ton intelligence et ton respect. 

Dieu, le tout puissant, ne nous a pas tous crée identiquement, bien au contraire, il nous a tous crée différemment et tous égaux devant lui et sur terre. Donc, c’est normal que nous soyons différents. 

Respectons les gens et acceptons leurs différences parce que nous ne pourront jamais les changer. Le fait de critiquer leur différence, ne fait qu’accentuer, endurer le tort et leur souffrance. Eduquons nos enfants dans la verité et l’égalité.

Commenter cet article